Archives du mot-clé prison

Gao Gege parle de son père Gao Zhisheng

Écrit par CHINA GAZE

Lorsque Gao Gege était très jeune, elle s'est soudain retrouvée confrontée à une vie misérable imposée par le régime dictatorial du Parti communiste chinois (Photo The Epoch Times)

Lorsque Gao Gege était très jeune, elle s’est soudain retrouvée confrontée à une vie misérable imposée par le régime dictatorial du Parti communiste chinois (Photo The Epoch Times)

Lorsque Gao Gege était très jeune, elle s’est soudain retrouvée confrontée à une vie misérable imposée par le régime dictatorial du Parti communiste chinois. Tout cela parce que son père Gao Zhisheng avait critiqué les atrocités commises par ce régime. Gao Gege, son jeune frère Gao Tianyu et leur mère Geng He ont été forcés de fuir la Chine et ont rejoint la communauté chinoise aux États-Unis. Aujourd’hui, Gao Gege étudie aux États-Unis, tandis que son père est toujours incarcéré dans une prison chinoise.

Gao Zhisheng, un avocat ayant consacré sa carrière à défendre les droits des opprimés, a adressé une lettre aux dirigeants chinois en 2005. Dans cette lettre, il s’est exprimé franchement en critiquant la persécution brutale menée par le régime envers la pratique spirituelle du Falun Gong et en demandant la fin de telles atrocités. Il a plus tard été kidnappé et torturé par les responsables du PCC. À l’heure actuelle, il est toujours retenu dans une prison éloignée dans le canton de Shaya, province chinoise du Xinjiang.

Depuis l’âge de 12 ans, Gao Gege a vécu avec son frère et sa mère sous la surveillance, les harcèlements et les intimidations des agents de la sécurité nationale chinoise. Depuis leur fuite aux États-Unis, Gao Gege a rejoint les jeunes exilés politiques qui forment la seconde génération de dissidents chinois après le massacre de la Place Tiananmen le 4 juin 1989.

Gao Gege a confié aux journalistes  : «  Mon père disait que lorsque les gens agissent, ils font les choses selon leur cœur. Mon père n’a jamais rien fait dans le but de recevoir des compliments. Il accomplissait ce qu’il pensait devoir être fait et il sentait que c’était ce qu’il devait faire, parce qu’il pensait que c’était une question de justice. Quelqu’un devait le faire et il l’a fait. Et je pense qu’il a raison.»

La jeune femme a aussi exprimé combien son père lui manque. Elle a dit  : «  Mon père me manque tellement que j’envie parfois ces filles qui vivent avec leur père et qui peuvent avoir leur attention chaque jour. La seule chose que je puisse faire, c’est trouver la force à l’intérieur de moi.  »

À l’occasion du 24e anniversaire du Massacre de la Place Tiananmen, les ressortissants chinois se sont rassemblés à San Francisco. Gao Gege et plusieurs autres jeunes exilés politiques chinois ont organisé un concert lors de ce rassemblement. Gao Gege a récité un poème intitulé «  Le fils  » composé par l’écrivain emprisonné Li Bifeng. Elle a également joué un morceau de flûte intitulé «  Envoyer des salutations de loin  ». La jeune femme a confié que c’était le morceau favori de son père. Elle l’a dédicacé à tous les militants pro-démocratie et les défenseurs des droits de l’homme en Chine. Elle a souhaité que son père puisse l’entendre jouer. Elle pensait que s’il pouvait entendre ce morceau, il saurait que c’est un signe de soutien adressé de la part de sa fille.

La famille Gao lors de leurs jours heureux en Chine. Gao Gege, son jeune frère Gao Tianyu et leur mère Geng He ont été forcés de fuir la Chine. Ils vivent aujourd'hui en Chine tandis que Gao Zhisheng (deuxième en partant de la droite) est toujours emprisonné en Chine dans un lieu inconnu. (Photo NTD)

La famille Gao lors de leurs jours heureux en Chine. Gao Gege, son jeune frère Gao Tianyu et leur mère Geng He ont été forcés de fuir la Chine. Ils vivent aujourd’hui en Chine tandis que Gao Zhisheng (deuxième en partant de la droite) est toujours emprisonné en Chine dans un lieu inconnu. (Photo NTD)

Version anglaise  : http://www.chinagaze.com/2013/07/02/geng-gege-now-an-overseas-chinese-talks-about-gao-zhisheng/
Version chinoise  : http://www.secretchina.com/news/13/06/14/500897.html