Archives pour la catégorie Feng Shui

Un Feng Shui défavorable se révèle de bonne augure

Écrit par Shuang Men, China Gaze

Image

À cette époque, les gens pensaient qu’il est important de choisir un lieu de bon augure pour la tombe familiale, ce choix influant sur les générations futures de la famille (Bjørn Christian Tørrissen/Wikipedia)

La vertu d’une personne détermine son avenir

J’ai un jour entendu un maître chinois de Feng Shui dire que le destin d’une personne est déterminé par sa quantité de vertu ou « de » ainsi que par sa nature prédestinée et son « feng shui ». Tout d’abord, je n’ai pas compris ce que cela voulait dire, mais progressivement, j’en ai saisi le sens. J’aimerais partager une histoire intéressante que j’ai entendue au sujet du feng shui.

Choisir l’emplacement d’une tombe

Il y a longtemps vivait un propriétaire terrien si connu pour sa générosité et sa charité que les habitants de son village l’avaient surnommé « Bienveillant Yang ». Il approchait de la soixantaine d’années, il était en bonne santé et s’entendait avec chaque personne qu’il rencontrait.

Les parents de Yang s’étaient installés dans ce village après avoir fui leur ville natale en raison d’une série de désastres. Yang était plutôt jeune à l’époque et il avait voyagé sur les épaules de son père. La mère de Yang est décédée à l’âge de 70 ans et en raison des circonstances du moment, elle a été enterrée à la hâte.

Le père de Yang, âgé de plus de 80 ans, a contracté une maladie inconnue. Après plusieurs examens et soins infructueux, il est décédé en quelques jours et en souffrant peu. En raison de la facilité avec laquelle il est décédé, on dit que le père de Yang avait accumulé beaucoup de « De » ou vertu.

À cette époque, les gens croyaient qu’il est important de choisir un lieu favorable pour établir une tombe familiale car cela influence directement les futures générations de la famille. Yang fit donc appel au meilleur maître de feng shui de la région.

Après avoir dîné, Yang rencontra le maître de feng shui, qui lui expliqua : « La position de la tombe familiale doit posséder à la fois le vent et l’eau, ce qu’on appelle le « feng shui ». L’élément d’eau peut être bon ou mauvais, tandis que l’élément du vent peut être défavorable. »

« Demain, vous pourrez m’accompagner autour du village pour observer la terre, l’eau et la direction du vent. Nous choisirons le meilleur site funéraire pour votre famille. » Yang fut satisfait de cet arrangement et remercia le maître.

Image

Alors qu’ils marchaient le long du faîte de la montagne vers l’est du village, le maître de feng shui examina attentivement la région entourant le village et dit : « La partie nord de la montagne possède un champ d’énergie très fort (Augapfel/Flickr)

Les belles eaux de la montagnes du nord

Tôt le lendemain matin, quatre plats et un peu de vin furent servis au maître dès son réveil. Il fut touché par la sincérité et la bienveillance de Yang et se montra donc encore plus déterminé à trouver un bon site pour enterrer le père de Yang.

Le soleil ne s’était pas encore levé lorsque Yang suivit le maître hors du village en portant une pioche et une petite hache. Le Maître dit : « C’est le moment parfait pour mesurer les canaux d’énergie et choisir le lieu de la tombe. »

Alors qu’ils marchaient le long de l’arête de la montagne, le maître de feng shui regarda attentivement la région entourant le village et dit : « La montagne au nord a un champ d’énergie très fort. Là où la montagne se rapproche du village, sa forme se stabilise et deux ruisseaux se rencontrent en-dessous. Les villageois qui vivent ici seront certainement prospères. Cherchons un endroit ici. »

Ils continuèrent de marcher ensemble.

La bonté de Yang ennuie le maître

Une personne ordinaire aurait été remplie de joie en entendant ces bonnes nouvelles, mais Yang se montra plutôt inquiet pour ses voisins, disant qu’il ne voulait pas profiter de la montagne au dépens du bonheur de ses voisins.

La compassion de Yang pour autrui commença à ennuyer un peu le maître de feng shui. Chaque fois que le maître trouvait un emplacement, Yang demandait : « Cela va-t-il causer du tort à mon village ? »

Le maître répondit : « Pourquoi pensez-vous toujours aux autres alors que vous cherchez une tombe pour votre famille ? » Yang répondit : « Je ne peux pas être égoïste. Je dois penser au bien-être de toutes les autres personnes, sans quoi, je me sentirai mal à l’aise. Une journée entière passa, sans qu’ils puissent trouver un endroit souhaitable.

La même chose se reproduisit le lendemain matin. Le maître de feng shui fut si énervé qu’il s’assit sur un rocher et dit à Yang : « Trouvez quelqu’un d’autre, je pars ! » Lorsque Yang le pria de rester, le maître répondit : Vous êtes une personne si difficile ! Pourquoi me gardez-vous alors que je ne peux satisfaire votre demande ? » Yang répondit : « Je ne suis pas trop difficile. Tout ce que je veux, c’est le bien-être et la paix pour ma famille, mais je ne peux obtenir de bénéfices personnels au détriment des autres. »

Le maître répondit : « Nous avons examiné tous les bons endroits autour de la montagne et c’est tout ce que je peux faire. » Yang continua de prier le maître, mais celui-ci déclina. Ensuite, Yang s’interrogea sur le lieu où le maître était assis : « Monsieur, voudriez-vous regarder cet endroit ? Il ressemble en tous points aux autres endroits que nous avons déjà examinés. »

Image

Une personne ordinaire aurait été remplie de joie en entendant ces bonnes nouvelles, mais Yang se montra plutôt inquiet pour ses voisins, disant qu’il ne voulait pas profiter de la montagne au dépens du bonheur de ses voisins. (Chi King/Flickr)

Enterrer ses parents dans un endroit défavorable

Le maître regarda le lieu et répondit : « C’est moyen. Vous feriez mieux de trouver un autre maître. Yang répondit : « Pourquoi chercher l’aide d’un autre maître ? Tant que vous pensez que c’est bien, cela devrait aller. Ma seule préoccupation est de causer du tort aux autres en choisissant cet endroit. »

Le maître soupira profondément avant de dire : « À première vue, cet endroit semble bien, mais après un examen plus attentif, il occupe une position de feng shui plutôt défavorable. »

« La forme fait penser à cinq tigres qui se disputent un mouton, cela indique de la mauvaise fortune pour les gens qui le possèdent. Vous êtes bien trop bienveillant. Peut-être est-ce là votre destin. »

Le maître ajouta : « Bien que je pense que ce lieu n’affectera pas les autres personnes, je suggérerais que vous les invitiez aussi à venir voir cet endroit. »

Après qu’ils soient rentrés, Yang fit servir un grand repas au maître et lui offrit une rémunération généreuse. Le maître n’accepta qu’un tiers de ce que Yang lui offrait, car il n’avait pas mené à bien sa tâche. Yang insista pour lui donner la somme sur laquelle il s’étaient mis d’accord. Avant de partir, le maître insista pour que Yang invite un autre maître et le fasse examiner le site. Yang répondit : « Je vous fais confiance ! »

Yang enterra ses parents à l’endroit des « cinq tigres se disputant un mouton. » Lorsque le maître de feng shui apprit cela, il eut beaucoup de regrets.

Trois ans plus tard, le maître pensa à Yang. Touché par la compassion de Yang, il décida de lui rendre visite. En chemin, il s’inquiéta que la famille de Yang ne fût en danger parce qu’il avait suggéré un mauvais emplacement funéraire. Le maître décidé à nouveau de choisir un meilleur site pour les ancêtres de Yang.

Posséder une grande vertu amène une vie prospère.

Le maître continua tout le long de son chemin à s’inquiéter que Yang n’ait eu de la mauvaise chance et soit devenu si pauvre qu’il n’ait eu à vendre sa maison et déménager. Lorsqu’il arriva, il fut donc abasourdi de voir la nouvelle demeure de Yang.

Alors qu’il était plongé dans ses pensées, la porte s’ouvrit soudain pour laisser paraître un homme dans la force de l’âge, bien habillé et de bonne apparence. Le maître fut surpris de voir que l’homme était Yang en personne !

Il salua Yang avec des mots très attentionnés. Dès que Yang le reconnut, il accueillit avec joie le maître dans sa demeure.

Le maître complimenta un long moment la demeure luxueuse de Yang. Plus tard, Yang leva son verre en l’honneur du maître et lui raconta l’histoire de sa fortune. Le maître de feng shui était si content qu’ils burent sans discontinuer jusque minuit.

Image

Les gens possédant une grande vertu méritent leur bonne fortune qui leur est donnée par les êtres divins. Ils sont aussi protégés par une multitude de divinités. (iz4aks/Flickr)

« Cinq tigres se disputant un mouton » deviennent « Cinq tigres protégeant un mouton »

Tôt le lendemain matin, Yang conduisit le maître, à la demande de celui-ci, voir la tombe familiale. En arrivant sur les lieux, le maître remarqua immédiatement que la forme de la colline avait changé et que cinq gros blocs de pierre avaient disparus. Autour de la tombe poussaient des plantes, des arbustes et des arbres luxuriants. C’était devenu un lieu de bonne augure.

Confus, le maître demanda où les cinq grands blocs de pierre étaient partis. Yang répondit : « Je pensais aussi que les pierres pourraient être un obstacle. Six mois après que j’aie enterré mes parents, des pluies torrentielles ont emporté la terre autour de la tombe. J’ai construit une butte autour de ce lieu en recouvrant les pierres avec de la terre, des branches et de l’herbe. »

Le maître chinois de feng shui s’exclama : « Magnifique ! Les cinq tigres se disputant un mouton sont devenus Cinq tigres défendant un mouton ! »

Yang exprima sa reconnaissance envers le maître de fengshui, mais celui-ci refusa de reconnaître qu’il était responsable de la bonne fortune de Yang. Au contraire, il dit : « Cette terre prospère est en fait un cadeau du ciel pour les personnes de grande vertu. Comme tout est prédestiné, je suis simplement le destin des gens. »

Yang se montra un peu confus, le maître lui expliqua donc qu’il méritait sa fortune en raison de sa grande vertu. Ensuite, il prit congé de Yang.

Commentaire : les gens de grande vertu méritent leur fortune, qui leur est accordée par les êtres divins. Ils sont aussi protégés par une multitude de divinités. Cette réalité se vérifie clairement dans les mots « Le destin d’une personne est déterminé par la quantité de « De » ou vertu qu’elle possède ainsi que par sa prédestination et son feng shui. »

Version anglaise : http://www.chinagaze.com/2013/06/27/an-unfavourable-feng-shui-turns-out-to-be-auspicious/#sthash.0FFIvqvJ.dpuf